Accueil > Actualités > Thèses > Les couverts en associations-relais en grandes cultures

Les couverts en associations-relais en grandes cultures

Publié le 23/11/2019

Les couverts en associations-relais en grandes cultures

La diminution de l’utilisation d’intrants en grandes cultures constitue un défi majeur en agriculture, notamment sur les questions de la gestion de l’azote et du contrôle des adventices. Les associations relais, qui ont pour principe d’intercaler des couverts dans des cultures, sont un moyen d’y répondre. Cette thèse s’inscrit dans le projet CASTOR qui a pour but d’étudier la logique de ces couverts en associations-relais dans les systèmes de cultures bas intrants.

Les objectifs de cette thèse seront :

  • d’identifier, chez des agriculteurs précurseurs dans ce domaine, les types d’associations-relais à base de légumineuses qu’ils pratiquent, comment les conduisent-ils pour répondre à quels enjeux.
  • de co-concevoir avec eux des itinéraires de conduite de ces association en fonction des services attendus.
  • de comprendre la dynamique de l’azote au sein d’associations entre cultures de vente et couverts de services pendant et après la phase d’association, en fonction de leur conduite.

 

Edouard Sory, doctorant – Unité de recherche Agroécologie et environnement