Accueil > Les appuis de l’action collective mobilisés dans les transitions agroécologiques > Actualités > Les appuis de l’action collective mobilisés dans les transitions agroécologiques

Les appuis de l’action collective mobilisés dans les transitions agroécologiques

Publié le 26/04/2021

Les appuis de l’action collective mobilisés dans les transitions agroécologiques. Enseignements de l’analyse de cinq collectifs d’agriculteurs en Rhône-Alpes

Aurélie Cardona1,*, Hélène Brives2, Claire Lamine1, Jacques Godet2, Lucie Gouttenoire3 et Louis Rénier1
1 INRAE, Centre de recherche PACA, UR Ecodéveloppement, 228 route de l’Aérodrome, Domaine Saint Paul-Site Agroparc, CS 40509, 84914 Avignon Cedex 9, France
2 Laboratoire d’Études Rurales, ISARA, 23, rue Jean Baldassini, 69364 Lyon Cedex 07, France
3 Université Clermont Auvergne, AgroParisTech, INRAE, VetAgro Sup, Territoires, F-63000 Clermont-Ferrand, France

 

Résumé

L’action collective et la coopération entre des acteurs aux connaissances et pratiques variées contribuent à développer et partager de nouvelles visions, valeurs, ressources matérielles, qui étayent les processus de transition agroécologique.

Ces dernières années, afin d’encourager les transitions, les incitations pour soutenir les collectifs d’agriculteurs se multiplient. Cependant, la coordination d’acteurs n’ayant pas d’habitude de travail en commun ne va pas toujours de soi.

Dans cet article, les conditions d’émergence de ces collectifs et les manières dont les acteurs y participant parviennent à se coordonner pour s’engager collectivement dans des processus de transitions agroécologiques sont identifiées.

À partir de l’analyse compréhensive de cinq collectifs d’agriculteurs, il apparaît que l’action collective en faveur des transitions agroécologiques repose sur la capacité à mobiliser et à assembler des appuis hétérogènes dans le temps.

Ces appuis sont :

  • les relations interpersonnelles,
  • le matériel technique,
  • les moyens et supports de connaissances,
  • les soutiens publics et financiers,
  • les acteurs pivots/animateurs.

 

Les transitions agroécologiques résultent alors d’un agencement singulier de ces appuis dans un processus de construction pas-à-pas articulant à la fois des activités planifiées et des activités spontanées issues d’opportunités ou de contraintes rencontrées.

Les résultats bousculent ainsi les visions planificatrices de la trajectoire des collectifs en pointant le rôle des dynamiques d’émergence pour leur pérennité.

Les appuis de l’action collective mobilisés dans les transitions agroécologiques. Enseignements de l’analyse de cinq collectifs d’agriculteurs en Rhône-Alpes